A qui appartient le logiciel développé au sein d'une entreprise ? C'est à cette question que la Cour de cassation a récemment répondu, dans un arrêt du 15 janvi